Edito

Dimanche 10 Septembre

Dénoncer et annoncer.

Si les trois lectures de ce dimanche invitent chacun de nous et toute l’Eglise à identifier et dénoncer le péché, à renoncer au péché et à pardonner le péché auquel on renonce, les Journées Européennes du Patrimoine, qui auront lieu dimanche prochain autour du thème « Jeunesse et Patrimoine », nous invitent aussi, à leur manière, à annoncer la beauté de la foi, la beauté de la foi inscrite dans l’architecture, dans la peinture, dans la sculpture.

À Villeneuve et dans notre Ensemble Paroissial, nous sommes riches d’un patrimoine religieux et sacré. Comme pour méditer l’Évangile, il ne faut jamais l’aborder avec une âme habituée mais demander au Seigneur qu’Il nous donne cette capacité d’émerveillement, non seulement devant le savoir-faire de nos prédécesseurs mais aussi devant leur foi. L’histoire récente de la construction de Sainte Thérèse sous l’impulsion de Marie VIROULET en témoigne. Admirer ce patrimoine, entretenir ce patrimoine, faire vivre ce patrimoine n’est pas seulement faire œuvre de conservation ou étaler sa culture. Nous le savons aujourd’hui bien souvent conservation rime avec congélation. Au contraire nous voulons réchauffer, nous voulons faire vivre ce témoignage de foi.

La chapelle de l’Hospice, la Collégiale et son cloître, la chapelle des Pénitents, l’église des Angles, celle du Sanctuaire et ses ex-voto, dans un style différent l’église Sainte Thérèse ; chacune de nos églises, mais aussi les calvaires et les croix de nos chemins, toutes ces œuvres, dont certaines sont aussi visibles dans des musées, tous ces signes de la foi de nos prédécesseurs, tout cela fait partie de notre histoire, de nos racines quel que soit notre degré de foi. Une plante déracinée ne tardera pas à faner. Ce qui n’a pas de racines n’a pas d’avenir. Perdre la mémoire est le signe avant-coureur de la fin. Il faut savoir d’où l’on vient pour savoir prendre une bonne direction. Alors, profitons de ces Journées du Patrimoine pour faire mémoire !

P. Cyril Farwerck