La Foi, l’Espérance et la Charité.

Image1Elles sont trois, les vertus théologales, trois à nous permettre d’entrer en contact avec Dieu. Trois grâces infuses, trois dons de Dieu pour nous tourner vers Dieu et attendre de Dieu la grâce de lui ressembler pour aimer comme Il aime. « Recherchez avec ardeur les dons les plus grands », nous encourage saint Paul. Dieu nous aime et l’accueil de cet amour nous transforme en lui afin que nous puissions aimer comme Dieu aime. L’Oraison d’ouverture ou Collecte, la première prière faite par le prêtre au cours de la célébration de la messe, malgré sa brièveté, résume bien l’attitude chrétienne :  « Accorde-nous, Seigneur, de pouvoir t’adorer sans partage, et d’avoir pour tout homme une vraie charité ».

« La Foi est une Épouse fidèle.
La Charité est une Mère. Une mère ardente, pleine de cœur.
Ou une sœur aînée qui est comme une mère.
L’Espérance est une petite fille de rien du tout. (…)
C’est cette petite fille pourtant qui traversera les mondes.
Cette petite fille de rien du tout.
Elle seule, portant les autres, qui traversera les mondes révolus. »
Charles Péguy.

Que les enfants du catéchisme paroissial qui réfléchissent ce dimanche sur l’importance de la Parole dans la célébration de l’Eucharistie puissent, eux-aussi, « rechercher avec ardeur les dons les plus grands ». Qu’en découvrant toujours plus le grand Mystère de la Foi, ils puissent avoir une vraie charité et traverser un monde qui passe grâce à une Parole qui ne passe pas (Mc 13, 31).
P. Cyril Farwerck