Soirée Solidarité du CCFD : témoignage sur la préservation des terres paysannes

Un éclairage sur le sujet qui sera abordé :

Massa KONE Porte parole de la CGL TE Ouest Africaine

« Juriste de formation mais paysan de profession », Massa Koné porte plusieurs casquettes, il sera présent dans notre Région Languedoc Roussillon Vaucluse en tant que  porte parole de la CGL TE Ouest Africaine – la Convergence globale des luttes pour la Terre et l’Eau Ouest Afrique, il est aussi secrétaire général de l’UACDDDD (Union des Associations et Coalitions pour le Développement et la Défense des Droits de plus Démunis) qui fédère plus de 400 organisations paysannes et mouvements citoyens au Mali, porte-parole de la Convergence malienne contre les accaparements de terre, et du mouvement No Vox Afrique.

« Comme mes parents avant moi, et leurs ancêtres avant eux, je suis paysan. Avec mes frères et des amis, je vis de la terre. Nous avons une ferme où nous élevons de la volaille et des petits ruminants, nous cultivons du maïs, du sorgho… Je me sens responsable de cette terre et solidaire de ma communauté, qui a subi beaucoup d’injustices et s’est vu privée de beaucoup de terres. »

Avec la multiplication des partenariats public-privé qu’encourage la Banque Mondiale, les investisseurs viennent du monde entier et aussi d’Afrique. Le vol de terres s’est mondialisé. Sur la terre se trouvent des rivières et des marigots, et qui dit « accaparement de terres » dit aussi « accaparement des points d’eau » pour irriguer les terres

C’est pendant le Forum Social Européen de 2002, puis le Forum Social Africain de 2014 que les mouvements de victimes et de représentation de la « base » ont pu se rencontrer, échanger, et commencer à s’organiser en coalitions internationales.

La CGL TE représente de nombreuses associations et organisations locales, fédérées au niveau national au Mali et dans 14 pays d’Afrique de l’Ouest pour mener ensemble des actions d’envergure et faire bouger les lignes.

Elle a d’abord élaboré un « livre vert », qui rassemble à la fois les constats et les solutions. Chaque organisation mène ses propres actions, au niveau local, mais elles s’appuient mutuellement au niveau national et international. Elle est membre du mouvement mondial Via Campesina.

La CGL TE a organisé une première « Caravane » à travers 5 pays, en 2016. La Caravane de 2018 s’est terminée sur la remise du « livre vert » à la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Chaque fois, la Caravane s’arrête dans 5 pays où elle organise des actions de plaidoyer auprès des autorités locales et nationales. Depuis cette date, des caravanes sont organisées tous les deux ans, la dernière en date s’est déroulée de novembre à décembre 2021.

Le 19 juin 2021, la famille de Massa Koné a été victime d’une agression : des individus cagoulés s’en sont pris à sa famille, à sa femme et ses enfants en disant qu’ils le cherchaient. Ils cherchaient aussi son ordinateur. Ils ont volé de l’argent et des disques durs et clés USB. D’après Massa Koné c’est une manœuvre d’intimidation parce que ses actions gênent des investisseurs et des politiciens dans leur trafic d’influence.