Communiqué de Mgr Brouwet concernant la consécration de la Russie et de l’Ukraine le 25 Mars 2022

Vendredi 25 mars prochain, nous nous unirons à la prière de consécration de la Russie et de l’Ukraine au cœur immaculé de Marie proposée par le Pape François. Je célébrerai la messe à cette intention à 18 :00 à la cathédrale en cette fête de l’Annonciation. Je demande à tous les prêtres, les diacres, les consacrés et tous les fidèles de s’y associer ce jour-là, soit en participant à la messe, soit dans leur prière personnelle ou familiale.

Nous demanderons que Marie vienne toucher les cœurs pour consoler les hommes et les femmes accablés par ces combats et pour préserver du mal ceux qui sont tentés de céder à la haine fratricide, à la peur qui obscurcit les consciences, au ressentiment qui s’oppose au désir de paix.

Le cœur immaculé de Marie est un cœur humble, dépossédé de lui-même, tout entier tourné vers Dieu et vers son dessein de salut sur l’humanité. C’est un cœur offert à l’Esprit Saint, disponible à son œuvre de grâce. Marie porte les fruits du Saint-Esprit : l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la confiance, la douceur et la maîtrise de soi (Galates 5, 22-23). Implorons l’Esprit Saint pour que ces fruits germent dans l’âme des décideurs, des combattants, des diplomates, des élus, des conseillers.

Mère de l’Eglise, Marie console les affligés. Nous demanderons que tous ceux que ce conflit a déjà lourdement éprouvés sentent sa présence aimante, réconfortante au milieu de leurs épreuves. Nous intercéderons en particulier pour les personnes en deuil, les familles, séparées, les millions de fugitifs déracinés de leur terre, les blessés, les enfants traumatisés. Je célébrerai la messe tout particulièrement pour les morts de cette guerre.  

« La guerre est une aventure sans retour » disait déjà le Pape Saint Jean-Paul II au début de la guerre du Golfe Persique le 26 décembre 1990. Nous ne pouvons rien attendre de bon de la guerre. Elle sème la mort, l’injustice, la colère, la destruction, les traumatismes durables. Elle brise la fraternité entre les peuples. Elle est une œuvre du Diviseur. Supplions le Saint-Esprit, source de communion et de réconciliation pour notre monde afin que ce conflit prenne fin. Afin que cesse l’illusion de croire qu’on peut ouvrir un avenir en faisant la guerre.

Chacun pourra accompagner sa prière d’un geste concret pour le peuple ukrainien. Nous rassemblons ici les initiatives prises dans le Gard. Nous remercions ceux qui s’engagent ainsi pour venir en aide à la fois aux réfugiés et aux citoyens ukrainiens restés dans leurs pays.

N’oublions pas le jeûne. Il nous rappelle que, seuls, livrés à nos pauvres forces, nous ne pouvons rien faire. Surtout face aux forces armées et à l’orgueil de ceux qui veulent ce conflit. Le jeûne nous fait prendre conscience que nous avons besoin d’être nourris de la Parole de Dieu, soutenus par sa grâce, livrés au Saint-Esprit, le Père des pauvres.

+ Nicolas Brouwet

Evêque de Nîmes

21 mars 2022

Prière du Pape François pour la paix

Seigneur,
entends notre prière !
Ouvre nos yeux et nos cœurs,
infuse en nous le courage
de construire la paix.
Maintiens en nous la flamme de l’espérance,
afin qu’avec persévérance
nous fassions des choix de dialogue
et de réconciliation,
pour que la paix gagne enfin.
Amen